samedi 30 juillet 2016

Microbilles, exfoliants, gommages : DANGER pour l'écosystème marin !

Gommages et exfoliants renferment souvent des microbilles en plastique dans leur composition. Ces ingrédients sont les vecteurs d'une importante pollution des fonds marins. D'ailleurs, leur prochaine interdiction en France est prévue dès janvier 2018.



Nos gestes de beauté au quotidien ont des conséquences sur l'environnement que l'on est loin de soupçonner. C'est le cas des microbilles en plastique présentes dans la majorité des gommages issus de la cosmétique conventionnelle.

Microbilles en plastique : dans quels produits ?


Comme indiqué en introduction, elles font partie des ingrédients composants les exfoliants ou gommages pour le visage et le corps. Mais pas seulement. On les retrouverait aussi dans certains gels douche ou dentifrices.

A noter que les lessives et les détergents en contiennent également mais cette catégorie ne semble pas concernée par leur interdiction future en France.

Les cosmétiques naturels ou bio ne sont évidemment par touchés car ils utilisent d'autres ingrédients inoffensifs pour l'environnement. On peut aussi facilement se fabriquer soi-même un gommage, les blogs green regorgent de solutions alternatives, toutes aussi efficaces.

Quelles ont les inconvénients des microbilles en plastiques ?


Composées en polyéthylène ou polypropylène, c'est leur petite taille qui semble poser un problème. Elles terminent ainsi leur course au fond des océans car les systèmes d'épuration sont dans l'impossibilité de les détecter.

Tout comme les sacs en plastique, les microbilles ont la vie dure et entraînent des conséquences néfastes sur la flore et la faune marine durant de nombreuses années. Elles sont donc ingérées par les organismes marins se nourrissant de plancton. En consommant des huîtres, on risque fort d'en ingérer aussi.

Eviter les microbilles en plastique


En attendant leur interdiction, on peut toujours s'abstenir d'acheter des produits qui en contiennent. Là encore, il faut bien regarder les compositions et l'aspect des ingrédients. C'est, heureusement, assez facile de s'en passer.

Une fois de plus, on remarque que les effets des produits sur l'environnement  ne sont pas suffisamment pris en compte et anticipés par les industriels. 

En attendant, si on se sent concerné par les problèmes écologiques, pourquoi ne pas essayer des recettes simples ?

Personnellement, j'ai recours au sucre pour exfolier certaines parties du visage (zone T). Le bicarbonate de soude, avec ses grains très fins, est même plus actif et on obtient une peau plus douce qu'avec le sucre. Ce dernier est plutôt à conseiller pour le gommage du corp car ces grains sont trop abrasif pour les joues.

Et vous, êtiez-vous au courant du problème écologique des microbilles ? Quels types de gommages utilisez-vous habituellement ?

Dites-le moi dans les commentaires pour partager votre expérience.

Je vous dis à samedi prochain et vous souhaite une très bonne semaine !

Veronika

Mes sources :

Metronews :
http://www.metronews.fr/conso/microbilles-dans-le-dentifrice-le-gel-douche-elles-seront-interdites-en-2018-car-elles-polluent-les-oceans/mpgz!hLOjehVLYR2/

http://www.metronews.fr/conso/microbilles-dans-les-gommages-exfoliants-dentifrices-pourquoi-l-ufc-que-choisir-appelle-a-les-eviter/mpcg!aMxJHLp4UzOg/

UFC Que Chosir :
https://www.quechoisir.org/actualite-cosmetique-les-microbilles-sur-la-sellette-n5459/

L'Express :
http://www.lexpress.fr/styles/beaute/gommages-exfoliants-les-microbilles-des-cosmetiques-nuisent-a-l-environnement_1554800.html

#PollutionMicrobilles